Dallime mes rishikimeve të "Wikibooks:Books/Enciciolopedia universal- përfaqsimi shqiptar"

v
Serbie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est annexé par la Grande Albanie, et une partie
de la Metohija est occupée par la Bulgarie.
Au sein de l'ancienne Yougoslavie socialiste, le Kosovo a d'abord le statut de région autonome puis
celui de province autonome. A partir de 1989 et sur l'initiative de Slobodan Milošević. (1941-
2006), il perd les prérogatives que lui avait accordées la Constitution de 1974, retournant dans le
système policier, exerce une forte répression a l'encontre de la communauté albanaise
(nombreuses arrestations et tortures).
Les idées irrédentistes et pannationales (Grande Serbie et Grande Albanie) sont présentes dans les
deux camps. Les Albanais veulent l'indépendance du Kosovo, refusant l'autonomie simple, tout en
promettant de garantir les droits culturels et nationaux des Serbes et des Monténégrins; mais,
de colonisation de la province, pour installer 100 000 Serbes et Monténégrins au Kosovo afin
d'en changer a moyen terme la structure nationale.
Parallèlement, les forces politiques s'organisent chez les Albanais, mais sont loin d'être épargnées
par les scissions et les tensions internes, Le Parlement du Kosovo proclame dans la clandestinité,
le 7 septembre 1990, la république du Kosovo, et des élections pluripartites législatives et présidentielle
autorités de Belgrade ne reconnaissent pas ces élections mais autorisent l'existence de la L.D.K.
Les Albanais boycotteront les élections législatives de décembre 1992 et 1993 en Serbie.
Le choix de la résistance armée, préconisée dès 1992-1993 par l'Armée de libération du Kosovo
(U.Ç.K.), prend peu à peu de l'ampleur. Discrète au début, l'U.Ç.K multiplie les attentats à partir
de 1996 et décide de passer à l'offensive au début de 1998 afin de constituer des zones libérées.
66

edits